Stress, cerveau et maladies chroniques

Mohamed Benahmed Endocrinologue, Directeur de Recherches INSERM et Fondateur de la Société TECHiNCARE

En amont de sa dimension sanitaire, le stress est avant tout un problème de société. Il est partout dans notre vie au sens le plus large: famille, travail, transports, logement, vie urbaine, niveau d’instruction et pauvreté.

Le cerveau est l’organe central de l’adaptation au stress. Il perçoit et détermine la menace ainsi que le comportement et la réponse au stress. Lors du stress, la communication entre le cerveau et le corps s’effectue par des hormones (cortisol et adrénaline) et des voies neuronales. Ces hormones vont entrainer à la longue des troubles métaboliques (diabète, obésité), une altération des activités cognitives (mémoire) et des systèmes de défenses anti bactériens et antiviraux avec la mise en place d’un vieillissement accéléré de l’organisme et d’une inflammation de bas grade, l’ensemble constituant la porte ouverte sur l’ensemble des maladies chroniques.

Concernant la gestion du stress, nous nous arrêterons sur l’efficacité de certaines techniques basées sur les interventions esprit-corps comme la méditation, le Yoga, le Ji-Qong et autres. Ces techniques s’avèrent utiles sur un plan personnel mais pourraient aussi être appliquées dans le monde du travail. 

Mohamed Benahmed est Médecin Endocrinologue, Directeur de Recherches à l’Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale (INSERM) et Fondateur de TECHiNCARE, une société de biotechnologies dédiée à la production d’outils diagnostiques et thérapeutiques dans le cadre du nouveau paradigme de la Médecine 4P (Prédictive, Préventive, Personnalisée et Participative) et Intégrative (Nutrithérapie, Toxicologie et Gestion du Stress).