Corrélation entre QVT et Performance : ce qu’il faut savoir !

Overview

CHIFFRES DE CORRELATION QVT / PERFORMANCE

 BREF ETATS DES LIEUX

L’INRS (Institut National de Recherche et de Sécurité) estime entre 1,9 et 3 milliards d’€/an le coût du stress professionnel en France (dépenses de soins, absentéisme, cessations d’activité, décès prématurés).[1]

De même, l’insatisfaction au travail coûte cher aux entreprises françaises.

Une étude Cegos[2] réalisée auprès de 700 salariés, 290 managers et 145 DRH-Responsables des RH d’entreprises privées, en France, au cours des mois de septembre et octobre 2014, montre qu’en cas d’insatisfaction,

  • Les salariés lèvent le pied : 42%
  • Prennent du temps pour eux au travail : 28%
  • Posent des congés pour se reposer : 19%
  • Abordent le sujet avec leur manager : 39% contre 55% en 2013

Selon, Mathieu Poirot (expert en QVT – Cabinet Midori Consulting)[3],

  • Le coût de l’absentéisme en France, depuis 2012,  serait évalué à environ 7 millions d’€/an pour les entreprises privées.
  • Le présentéisme, phénomène contraire et bien moins connu, a lui aussi un coût pour l’entreprise. Il représenterait environ 2 à 5% de la masse salariale, soit entre 13 et 25 milliards d’€/an (soit 2 fois plus que le coût de l’absentéisme).

Pour exemple, pour une société qui a un salaire moyen annuel de 27 000 €, le présentéisme représente entre 514 et 660 €/an par salarié.

Selon le BIT (Bureau International du Travail) toutes ces situations de stress qui perturbent les organisations (absentéisme, accident, maladie, démotivation, turn-over, efficacité, image, etc…) représentent un véritable enjeu économique estimé à 3% du PIB (d’un pays industrialisé) ou 60 milliards d’euros.

Problématique : Quel est le retour sur-investissement de la mise en place de pratiques de qualité de vie au travail (sous-entendu sur la performance globale d’une entreprise) ?

Adopter des mesures pour améliorer la qualité de vie au travail de ses employés permet de :

RÉALISER DES ÉCONOMIES

  • Thierry Gautret de La Moricière[4] (expert en management de la QVT – Cabinet Feelzen Conseil) estime qu’une PME de 300 salariés qui dégagent 300 millions d’€ pourrait économiser jusqu’à 400 000 €, en prêtant attention à la qualité de vie de ses employés.

Pour illustrer son propos, il met en avant une étude de l’ANACT qui démontre que :

50% des journées d’absentéisme sont liées à du stress mal vécu par le salarié. En améliorant la QVT des salariés,

  • le taux d’absentéisme diminue de moitié.
  • le turn-over diminue de 7%
  • Une étude de la Harvard Business Review[5], révèle que les salariés heureux sont plus productifs de 30%, leurs ventes sont supérieurs de 37% et leur créativité est multipliée par 3.
  • Une étude réalisée pour Sodexo, par téléphone au 2ème semestre 2014, auprès de 801 chefs d’entreprises de 10 à 100 salariés en France[6], dévoile que
  • 80% des dirigeants pensent qu’investir dans la qualité de vie au travail est un véritable pari gagnant-gagnant pour les salariés et la performance de l’entreprise.

99% d’entre eux déclarent avoir mis en place au moins une action en faveur de la qualité de vie au travail. Toutefois, celles qui sont le plus souvent retenues, concernent avant tout la mise en conformité avec des obligations réglementaires comme une mutuelle intéressante (76%) ou encore des améliorations de cadre et d’outils de travail comme des locaux fonctionnels et agréables (71%).

87% des sondés reconnaissent que ce type d’actions a un effet positif sur la performance.

  • L’étude Sodexo révèle également que 90% des chefs d’entreprises de PME interrogés, considèrent que les actions de reconnaissance au travail (bonus, chèques cadeaux, …) ont un impact considérable :

–         75% d’entre eux constatent une amélioration de l’efficacité et de la productivité,

–          42% constatent une réduction de l’absentéisme et une plus grande facilité pour recruter,

–          43% une augmentation de leur chiffre d’affaires.

  • Les travaux du cabinet Capsecur Conseil[7] réalisés à partir d’une étude du BIT (étude internationale) portant elle-même sur la QVT, la créativité et l’innovation, sont certainement les plus parlants.

Selon, Alain Giraud, Directeur Général de Capsecur Conseil, l’étude du BIT révèle qu’une entreprise qui met en place un plan d’action QVT est 3,5 fois plus créative et 12,5 fois plus rentable qu’une entreprise qui n’a pas de plan d’action QVT.

Il démontre également que lorsqu’une entreprise investi 1€ dans un plan d’action QVT, cela lui rapporterait 3,8€.

Sources / notes :

[1] Etude réalisée en 2007. Ces chiffres sont visiblement encore d’actualité aujourd’hui.

[2] Source : Climat, stress et qualité de vie au travail », Baromètre Cegos 2014, publiée sur www.cegos.fr

[3] Source : Entreprises : « le présentéisme » coûte entre 13 à 25 milliards d’euros par an, Article Le Parisien, 10 Juin 2014.

[4] Source : RH Médiation, organisme de formation spécialisé dans la prévention santé et la sécurité au travail au niveau national.

[5] Source : Havard Business Review

[6] Source : TNS SOFRES, www.tns-sofres.com

[7] Source : Vidéo, La qualité de vie en entreprise … qui répond à des mécanismes complexes ! www.hrconsultancypartners.fr

 

 

 

 



[1] Etude réalisée en 2007. Ces chiffres sont visiblement encore d’actualité aujourd’hui.

[2] Source : Climat, stress et qualité de vie au travail », Baromètre Cegos 2014, publiée sur www.cegos.fr

[3] Source : Entreprises : « le présentéisme » coûte entre 13 à 25 milliards d’euros par an, Article Le Parisien, 10 Juin 2014.

[4] Source : RH Médiation, organisme de formation spécialisé dans la prévention santé et la sécurité au travail au niveau national.

[5] Source : Havard Business Review

[6] Source : TNS SOFRES, www.tns-sofres.com

[7] Source : Vidéo, La qualité de vie en entreprise … qui répond à des mécanismes complexes !, www.hrconsultancypartners.fr

Services