Compte rendu CAUSERIE avec Julien PELLETIER (ANACT) à l’Atelier de Maître Albert – 20 Janvier 2015

Le 20 janvier 2015 a eu lieu la première Causerie de l’année dans l’Atelier de Maître Albert en présence de Julien Pelletier, Priorité Qualité de la Vie au Travail de l’ANACT.

 

Julien PELLETIER ANACT

 

 

 

 

 

 

Julien PELLETIER ANACT

Champs d’intervention de l’ANACT :

  • Analyse des méthodes de travail en contexte paritaire ou concerté avec des acteurs relais
  • L’Anact a développé le concept de clusters sociaux pour la qualité de vie au travail
  • Regroupement d’entreprises par territoire ou même branche d’activité
  • Optimisation des processus de négociation ou de mise en œuvre des plans d’actions par échange de bonnes pratiques

Convictions : Les conditions de travail construisent aussi bien qu’elles déconstruisent la compétence.

Vocation : Tester de nouvelles méthodes de conduite du changement pour les transférer.

Synthèse de l’intervention

Est-il pertinent de considérer les RPS comme une approche risque au même titre qu’un plan de prévention, une démarche d’impact environnemental, …. ?

L’Anact de son côté définit le stress comme une pathologie de l’engagement au travail.

Sur la base de cette définition, l’Anact pose la question du « Comment » marier les trois trajectoires de l’entreprise pour améliorer la qualité de vie au travail :

1.     la trajectoire du marché (de plus en plus incertaine)

2.     la trajectoire de l’organisation

3.     la trajectoire des individus.

Pour y répondre, elle propose une approche où les salariés évaluent les objets dits  «technico organisationnels» [1] de l’entreprise au travers la constitution d’un groupe de collaborateurs directement concernés par le projet (ERP, Lean, …).

L’objectif du groupe au travers de l’expérimentation est d’évaluer les objectifs techniques, la performance santé et les impacts organisationnels en construisant collectivement une série d’indicateurs.

Cette approche, par expérimentation, repose sur la conviction que l’évaluation est une démarche d’apprentissage.

Elle permet de :

  • Construire ensemble les nouveaux savoirs,
  • Répondre à des situations complexes, incertaines, et conflictuelles,
  • Piloter le changement de manière collective,
  • Suspendre le jugement pour obtenir un jugement fondé (c.à.d. un jugement partagé),
  • Créer la stabilité sociale indispensable à la gestion du marché,
  • Optimiser la combinatoire  – Collectif – Introduction des objets «technico organisationnels» – Manager.

[1] Ex. objets « technico organisationnels » : mise en place d’un ERP, approche ISO, démarche Lean, …)

Compte rendu rédigé par Christophe CAHN, Great Place to Work. Toute reproduction interdite sans l’accord écrit de l’auteur. Droits réservés.

Télécharger le compte rendu : Compte-rendu-Causerie-du-20-janvier-2015-Julien-Pelletier-Anact

Laisser un commentaire