Compte rendu 6ème Causerie 6ème du 22 juin 2015 à Paris avec Marianne DAJON et Pascal ARNOLD (Sté Altodis)

La 6ème causerie parisienne du Collectif s’est tenue le 22 juin 2015 à Paris à 20h au restaurant de l’Atelier Maître Albert.


Causerie 22 Juin 2015 - Altodis


Les intervenants étaient Marianne Dajon (DRH et commerciale) et Pascal Arnold (PDG) de la société ALTODIS à Rixheim (située près de Mulhouse). Ils représentaient la société Altodis qui est spécialisée dans la location de matériel de manutention et de TP. Altodis a 10 ans d’existence et emploie à ce jour 38 personnes.


Cette société a connu une forte croissance malgré la crise économique qui frappe son secteur d’activité, et les dirigeants l’expliquent notamment par une gestion des ressources humaines qui a pour fondement de remettre l’Humain au centre de l’Entreprise : « Performance et convivialité ».


Comment ?


– En partant du constat que le projet d’entreprise est « trop descendant », comment associer les salariés à l’amélioration du fonctionnement et des performances de l’entreprise ?


– En associant les salariés aux projets de l’entreprise  par la création de « Projets d’Equipe » groupes de travail composés d’1 leader et 3 équipiers par groupe.


-En faisant un audit des actifs immatériels (richesses ou dangers latents…. qui ne se voient pas directement au bilan et qui détermine si l’entreprise sera performante et pérenne à Moyen et Long Terme.


– En osant réécrire l’histoire du management de l’entreprise : « Faire avec » et pas « Contre », l’entreprise met en place toutes les actions permettant le « décloisonnement » :


– En construisant, après de nombreux échanges avec les salariés, un nouveau bâtiment qui intègre la notion de bien-vivre


– En organisant une réunion lean-service tous les mardis matin de 11 à 12h (le principe de l’amélioration continue et la perte de gaspillage) et une réunion trimestrielle de tous les salariés.


– En rendant les salariés autonomes par le développement de leur leadership et la confiance en soi avec utilisation de la méthode des Couleurs


– Par une prise de conscience des salariés du  « capital santé » de chacun en proposant un diagnostic physiologique : 3 diagnostics / an / salarié (70% des salariés l’ont fait volontairement) et en rappelant le bien-fait de la pratique d’une activité physique.


Le mot de la fin revient au PDG : «Je veux me rendre inutile !».


Cette causerie a donné lieu à de nombreux échanges avec la salle qui a salué unanimement les principes de gestion des ressources humaines de l’entreprise.


Ce fut un moment d’échange d’expérience des participants et d’interrogations : Est ce que ces principes sont transposables à des entreprises de taille plus grande ? Est ce que l’entreprise s’est faite assistée d’un cabinet spécialisé ? Est ce qu’elle a rencontré des résistances au changement et si oui comment ont-elles été traitées ?…


Les réponses étaient transparentes, oui il y a eu des résistances au changement, oui la méthode est transposable et l’on retiendra que le succès nécessite une dose d’humain, d’exigence, de dialogue et de structure !


Altodis a d’ailleurs depuis créé sa filiale Altodis Développement modélisation des pratiques expérimentées et proposées à des clients de Grande Entreprise qui leur a fait confiance.



Compte rendu par Philippe Fuchs, Dexia, Directeur des Relations Institutionnelles

altodis_groupe

Site de l’entreprise Altodis : www.altodis.fr

Laisser un commentaire